CONSEILS UTILES POUR RÉALISER LE CHEMIN DE SAINT-JACQUES

Avant de prendre le Chemin, il est indispensable de connaître les étapes qui s’y s’effectueront et de réaliser des exercices de préparation physique. Tout dépendra ensuite du temps consacré au pèlerinage puisqu’il déterminera les étapes de chaque journée.


  1. Élargir les connaissances. Il est fortement recommandé de lire afin de connaître l’histoire du Chemin de Saint-Jacques et de manière à préparer psychologiquement le pèlerin. Par là-même, il se sentira comme faisant partie intégrante de quelque chose de particulier. 
  2. Planifier le voyage. Il est indispensable d’établir un programme comprenant des étapes alternativement courtes et longues, et d’une moyenne quotidienne de 25 à 30 kilomètres. 
  3. Entraînement préalable. Promenades en zones montagneuses avec une augmentation progressive de la difficulté. 
  4. Une fois le parcours établi, on conseille à la famille de garder une copie du programme de manière à pouvoir rester localisable.


En cours de route

  1. Tout du long, le chemin est marqué par des flèches jaunes et des bornes. Tout est bien indiqué. 
  2. Ménagez-vous sur le chemin, ne partez pas trop vite. Commencez doucement jusqu’à ce que, peu à peu, vous trouviez votre rythme. L’important est d’arriver. 
  3. Si vous marchez de nuit, bien que ce soit déconseillé, vous devez portez des réflecteurs et remplir les normes de sécurité routière. 
  4. Les douceurs et fruits secs redonnent rapidement des forces. 
  5. L’été, évitez les heures les plus chaudes. Munissez-vous de crème solaire et, les premiers jours, utilisez des chemisiers et des pantalons courts pour habituer la peau à la chaleur. 
  6. Chaque fois que vous voyez des aspects susceptibles d’être améliorés, n’hésitez pas à le faire savoir aux responsables. 
  7. Respectez tous ceux qui travaillent pour que le chemin vous soit le plus agréable possible. 
  8. Modérez les dépenses et ne demandez pas à être hébergés gratuitement. 
  9. En cas d’épuisement, il est recommandé de se mettre à l’ombre et d’y boire de l’eau salée. 
  10. Ne vous laissez pas décourager par les problèmes et inconvénients. Souvenez-vous que le chemin ne se déroule jamais de la manière dont vous l’aviez planifié.


Le sac-à-dos du pèlerin

Le pèlerin de Saint-Jacques devra emporter:

  1. Un sac-à-dos commode et léger comportant des lanières au-devant et de multiples poches. Nous ne devons pas le surcharger puisqu’il nous accompagnera tout au long du voyage. 
  2. Des chaussures adéquates mais pas neuves. Des bottines fermes et légères qui soutiennent bien la cheville. Des chaussettes en coton et suffisamment de paires de rechanges. 
  3. Les vêtements dépendent de la saison à laquelle nous effectuons le chemin. Légers pour l’été et chauds pour l’hiver. 
  4. Le sac-de-couchage est très utile. Il est conseillé d’emporter une taie d’oreiller et une natte. 
  5. Les couverts et un canif sont les seuls ustensiles de cuisine à emporter. La gourde devra évidemment nous accompagner tout au long du trajet. 
  6. Le bâton est une autre chose à ne pas oublier puisqu’il nous aidera à franchir les terrains difficiles. 
  7. Papier hygiénique, serviettes, coupe-ongles et épingles à nourrice. 
  8. La trousse à pharmacie contenant une aiguille et du fil pour soigner les ampoules, des pansements, du sparadrap, du désinfectant, de la crème solaire et des médicaments de base tels que l’aspirine et le paracétamol. 
  9. Papiers : carte d’identité et carte de sécurité sociale. Il existe un Passe du Chemin de Saint-Jacques, lequel doit être sollicité avant de partir. 
  10. Le meilleur moyen de paiement reste la carte de crédit. Emportez le minimum d’argent liquide.