Spiritualité

Orreaga-Roncevaux n’est pas seulement le plus privilégié des haltes sur le Chemin en Europe.
Depuis des siècles il est devenu un lieu religieux des plus fréquentés de la Navarre.


SERVICES RELIGIEUX
« BÉNÉDICTION DU PÈLERIN »

Le pèlerin peut demander à recevoir la bénédiction à la fin de la dernière messe de la journée, tous les jours de l’année.

CONFESSIONS

Elles ont lieu une demi-heure avant la célébration de l’eucharistie.
Un Conseiller Religieux est disponible en permanence dans l’église le lundi, le jeudi, le vendredi, le samedi et le dimanche, de 11h30 à 13h30 et de 17h30 à 19h30

.

MESSES

Dimanches et fêtes
12h00 – 18h00

Samedis et veilles de fête
18h00

En semaine (lundi – vendredi)
20h00


PÈLERINAGES À RONCEVAUX

Indépendamment de la ferveur religieuse du Chemin, le passage des siècles a développé une profonde tradition dévotionnelle autour de Notre Dame de Roncevaux, manifestée en nombreuses  » romerías  » ou petits pèlerinages. La démonstration plus récente de cette influence a été le couronnement canoniale de l’image en 1960, comme d’autres images mariales, telles que Notre Dame à Pampelune, Notre Dame de Puy à Estella et celle d’Ujué.

De même que Notre Dame d’Ujué est considérée la protectrice du sud de la Navarre, Notre Dame de Roncevaux est sans doute la Reine des Pyrénées navarraises. La confrérie dévouée à elle fut refondée en 1985, et elle est de nos jours la plus importante dans la Comunidad Foral, avec plus de trois mille confrères.

Le 8 septembre, fête de la naissance de Marie, on célèbre le jour de Notre Dame de Roncevaux. Pourtant, la plupart des gens des villages et des vallées voisines font le pèlerinage à pied au printemps.


Pendant les mois de Mai et Juin, les habitants des vallées d’Aezkoa, Arce et Erro, des localités de Luzaide-Valcarlos, Aurizberri-Espinal et Auritz-Burguete, et des paroisses d’Aoiz et de San José de la Chantrea à Pampelune marchent à pied pour rendre hommage a Notre Dame de Roncevaux. La saison finit en septembre, avec le pèlerinage à la Basse Navarre, selon le suivantcalendrier du pèlerinage:

1 Mai (le matin) ….. Vallée d’Aezkoa
1 Mai (le soir) ….. Paroisse de San José de la Chantrea à Pampelune
Premier dimanche de Mai ….. Luzaide-Valcarlos
Deuxième dimanche de Mai ….. Vallée d’Arce et Oroz-Betelu (conjointe)
Troisième dimanche de Mai ….. Vallée d’Erro
Quatrième dimanche de Mai ….. Aurizberri-Espinal
Cinquième dimanche de Mai ou premier de Juin ….. Auritz-Burguete
Juin (dimanches) ….. Paroisse d’Aoiz
Mercredi avant le 8 Septembre ….. Basse Navarre

Toutes ces  » romerías  » sont marquées par le souvenir de la profonde relation de l’hôpital avec les contrées voisines, qui ont été gérées spirituellement et économiquement par la Collégiale depuis sept siècles.


« Romería » de la Vallée d’Aezkoa

Parmi tous les pèlerinages en destination de Roncevaux, celle-ci est la plus magnifique et coloriste. Présidée par les croix paroissiales, le défilé se compose de maires, jeunes gens et enfants habillés en vêtements traditionnels de la région.

Les  » entunicados « , les plus grands représentants de la ferveur et du sacrifice spirituel, marchent à pied en deux colonnes, la tête couverte par un drap et portant des crois sur le dos et en haut de la tête. En arrière, les femmes pénitentes marchent les pieds nus portant une voile sur leurs têtes, un crucifix et un chapelet.

En plus de la dévotion, les visites à la Vierge sont aussi l’occasion d’une fête populaire qui se déroule sur les prés et les forêts qui entourent la Collégiale.


« Romería » de la Vallée d’Arce et Oroz-Betelu, mai 1987
« Romería » de la Vallée d’Arce et Oroz-Betelu

Le pèlerinage de la Vallée d’Arce, fait conjointement avec les gens d’Oroz-Betelu, a été le plus constant au long de l’histoire, datant du XVIème siècle, bien qu’on l’ait célébré même avant.

Il y a deux points et heures de sortie: Oroz-Betelu à six heures du matin, et Arrieta à sept heures. Le premier groupe se compose de pèlerins en provenance d’Azparren, Olaldea, Gorraiz et Artozqui ; le deuxième, de Lusarreta, Saragüeta, Urdíroz, Úriz, Muniáin, Arrieta, Villanueva, Imizcoz, Espoz et Lacabe.

Le deux colonnes coïncident au carrefour et commencent à marcher ensemble. Pourtant, chaque village entonne ses propres chants traditionnels et son propre rosaire. Les porteurs des croix paroissiales ferment le défilé, chacun marchant devant le maire de son village, qui porte le bâton de son autorité. Les pèlerins marchent en files parallèles, la croix sur leurs dos et leurs bras posés sur le Bois

Lorsqu’on aperçoit la Collégiale, on finit le Rosaire et chaque paroisse chante des litanies. « Ora pro nobis » est un cri que l’on a entendu pendant des siècles aux alentours de la Collégiale. C’est une clameur de pardon, de joie, de prière et de galanteries à Notre Dame. Les pèlerins sont accueillis par le Chapitre et le Prieur dans l’église pour célébrer une messe populaire, se confesser et offrir ses présents à la Vierge.

Après la messe, c’est la  » table  » et le traditionnel  » bouillon  » à l’auberge des pèlerins. Le repas se compose de « perretxikos » (un type de champignon très apprécié), truites, de l’agneau et du lait caillé. Ces repas sont pleins de joie et d’amusement, et les voisins montrent leur solidarité et cohésion.

Après le repas, c’est le tour des salvés chantés par les chœurs de la Vallée d’ Arce et d’Oroz-Betelu, qui marquent le point final des fêtes. Puis les pèlerins retournent à leurs villages, leur ferveur mariale renouvelée.

FRATERNITÉ DE NOTRE DAME DE RONCEVAUX


En 1127, l’évêque et prélat de Pampelune, Sancho de la Rosa, décida de créer une confrérie de religieux et de laïques pour prêter assistance aux pèlerins qui passaient à proximité de Roncevaux-Orreaga. La Confrérie de Sainte Marie de Roncevaux, refondée en 1985, est aujourd’hui la plus nombreuse de la Communauté de Navarre, avec plus de trois mille membres.

Elle collabore activement, avec la municipalité, aux nombreux actes religieux et culturels et à l’édition d’une revue trimestrielle. 

cofradia.de.roncesvalles@gmail.com