alemán    
francés    
inglés    
euskera    
castellano    
Facebook  
Buscar 
Roncesvalles
Roncesvalles
 

IXÈME SIÈCLE

LE DÉBUT DU PELERINAGE


Croix des Pèlerins.


 

On a souvent attribué à Sancho III el Mayor (1004-1035) la consolidation et el " nouveau tracé " du chemin de Compostelle tel qu'on le connaît de nos jours. Pourtant on sait bien que ce fut Sancho Garcés I (905-925) qui établit le tracé sur l'ancienne voie romaine jusqu'à Pampelune et vers Nájera, puis en direction ouest suivant le " chemin des étoiles ", en même temps qu'il organisait une monarchie chrétienne dédiée à élargir ses domaines en détriment des musulmans et à achever des bonnes ententes avec les autres territoires chrétiens de la péninsule.

Les premières nouvelles portant sur centre d'assistance au Summo Pyrineo datent de la fin du XIème siècle, quand les monarques de Pampelune, et spécialement Sancho el de Peñalén, ont accordé l'assistance aux pèlerins au Monastère de Leire, situé à l'entrée de la route de Jaca en Navarre. Un petit monastère construit au sommet d'Ibañeta fut l'objet de la donation au Chapitre de Leire. Il n'y a aucun vestige de l'ancien édifice, que l'on appelait la " Chapelle de Charlemagne " ou " de Roland ". De nos jours, sur ce même site se trouve l'ermitage de San Salvador.

Pourtant, pendant l'alliance temporaire entres les royaumes de Navarre et d'Aragon (1076-1134), la nouvelle dynastie a décidé d'accorder la mission à la Collégiale de Somport, qui assistait les besoins de la route en provenance de Toulouse et qui, depuis le XIIème siècle, possédait une petite auberge près d'Ibañeta.

 

Quelques ans plus tard, l'évêque de Pampelune a décidé d'intervenir dans cette politique assistancielle contrôlée par le Monastère de San Salvador de Ibañeta et la Collégiale de Somport, au point principal d'entrée des intenses courants de pèlerins

« VIIIème siècle -|- XIIème siècle »