alemán    
francés    
inglés    
euskera    
castellano    
Tuiter   Facebook  
Buscar 
Roncesvalles
Roncesvalles
 

RONCEVAUX ET LE CHEMIN

LE LIBER SANCTI JACOBI


Manuscrits médiévaux archivés
dans la bibliothèque de la Collégiale.

L'un des facteurs déterminants dans la propagation du culte de Saint-Jacques en pleine époque des croisades -évènement qui d'ailleurs aurait pu distraire considérablement l'attention portée à d'autres foyers de pèlerinage comme Rome ou Jérusalem-, fut le célèbre "Liber Sancti Jacobi". C'est un pèlerin français qui l'aurait écrit en 1140.

Le Liber constitue un témoignage direct du pèlerinage médiéval et réunit une bonne partie des divers récits liés à la tradition jacobine, s'ajoutant ainsi aux autres textes liturgiques et religieux. Il inclut également un célèbre Guide du Pèlerin Médiéval, rédigé semble t-il par Aymeric Picaud et dont le contenu, mille fois lu et raconté, décrit le chemin à partir de l'expérience authentique de celui qui l'a sûrement parcouru plus d'une fois. En tant que bon connaisseur des terres navarraises, il y glisse de nombreux détails concrets. Il faut dire qu'il ne manque pas non plus l'occasion de démontrer sa faible sympathie envers les autochtones et pour un paysage qu'il dépeint comme étant inhospitalier et fermé.

Tout aussi célèbre, le "Poème de Roncevaux" ou "Chanson de Roland" nous donne une vision bien distincte de celle d'Aymeric Picaud. Figurant dans le manuscrit de "La Pretiosa" datant du XIIIe siècle, ce texte parle des conditions d'accueil de l'auberge. On raconte que la porte y était ouverte aussi bien aux païens qu'aux chrétiens, aux riches et aux pauvres, sans distinction aucune. Les marcheurs prenaient un bain et faisaient réparer leurs chaussures. Les malades recevaient les meilleurs soins avec des produits de la plus haute qualité et on pouvait s'y reposer, dans des lits propres et douillets, servis par de belles et honnêtes femmes. L'hôpital pouvait offrir jusqu'à cinq repas composés de pain, de vin et de viande et les marcheurs avaient la possibilité d'y rester au moins trois nuits.