alemán    
francés    
inglés    
euskera    
castellano    
Tuiter   Facebook  
Buscar 
Roncesvalles
Roncesvalles
 

PREHISTOIRE ET ANCIEN AGE

RONCEVAUX, LIEU DE PASSAGE ET CHEMIN HISTORIQUE


Cromlech d'Sorogain.


Si les Romains, des ingénieurs expérimentés et spécialisés qui ont tracé un complet système routier par toute l'Europe, ont choisi cette région pour construire la voie romaine en provenance de la Gaule vers la partie occidentale de la péninsule (la renommée voie "Bordeaux-Astorga"), c'est parce que cet endroit était déjà un lieu de passage. Des restes archéologiques témoignent des nombreuses vagues migratoires en temps préhistoriques.

Le peuplement du territoire a commencé vers la fin du Paléolithique, c'est-à-dire, environ l'an 10.000 av. J.C., comme le prouvent les restes trouvés dans des zones limitrophes et avec une physionomie similaire: la partie la plus septentrionale de la Vallée de Baztán ou la Basse Navarre..

Vers l'Age du Bronze et l'Age du Fer, les chasseurs semi-nomades se sont graduellement établis et ont eu une présence plus immédiate dans la région d'Orreaga-Roncevaux et dans les territoires voisins. Il y a de nombreux restes mégalithiques, tels que des monuments funéraires ou rituels en pierre en plein air. Les dolmens de la zone d'Orreaga-Roncevaux appartiennent a un sub-secteur du secteur dolménique de Nord de la Péninsule, connu comme "Urepel-Ibañeta-Orbaiceta".

Dolmen de Soroluce.


L'accessibilité de ce passage pyrénéen a favorisé l'arrivée dans la région d'Orreaga-Roncevaux de nouvelles vagues de gens, qui s'incorporaient aux groupes plus ou moins sédentaires. Cette partie des Pyrénées a été la principale voie de pénétration des soi-disantes "invasions celtiques". Les celtes ont apporté de nouvelles formes urbaines et modèles d'organisation sociale. Parmi les restes mégalithiques, tels que les "cromlechs" (monuments liés à des rites funéraires dont les pierres sont arrangées en cercles entourant l'enterrement) sur les versants sud du Mont Urkulu.

Con este entramado humano, más complejo y organizado de lo que en ocasiones se ha considerado, entró en contacto el mundo romano a principios de nuestra era. Fue Roma, quien atendiendo a sus necesidades de transporte y a su habitual política de desarrollo de la redes viarias, tendió sobre las viejas rutas pirenaicas una calzada de piedra. Muy cerca de Orreaga-Roncesvalles, en el término del vecino pueblo de Espinal, se han encontrado los restos de la ciudad más septentrional de los vascones romanizados, Iturissa, y sobre el vértice de la vía romana, vigila los puertos una curiosa torre-trofeo romana que corona el "Summo Pyreneo".

La voie pyrénéenne s'est consolidé lentement, et elle est devenue témoin du passage des légions romaines, des voyageurs, des invasions barbares, des armées visigothes, des troupes musulmanes en direction Poitiers, des ambassades chrétiennes dans les deux sens, et la plus célèbre armée de la France du Haut Moyen Age : la crème de la cavalerie et le cortège le plus éblouissant qui traversa les Pyrénées avec Charlemagne en 778..

VIIIème siècle »